Google Analytics a déployé officieusement hier son nouveau marqueur et le nouveau fichier javascript ga.js (en remplacement de urchin.js). Aucune annonce officielle n’a été faire, mais le “Centre d’aide” a été mis à jour et le marqueur est désormais proposé par défaut sur l’interface.

news-old.gif

Le marqueur de base était auparavant de la forme :

<script src=”http://www.google-analytics.com/urchin.js” type=”text/javascript”>
</script>
<script type=”text/javascript”>
_uacct = “UA-XXXXXXX-1″;
urchinTracker();
</script>

Le nouveau marqueur ressemble à ça :

<script type=”text/javascript”>
var gaJsHost = ((”https:” == document.location.protocol) ? “https://ssl.” : “http://www.”);
document.write(”\<script src=’” + gaJsHost + “google-analytics.com/ga.js’ type=’text/javascript’>\<\/script>” );
</script>
<script type=”text/javascript”>
var pageTracker = _gat._getTracker(”UA-XXXXXXX-1″);
pageTracker._initData();
pageTracker._trackPageview();
</script>

Ca a l’air plus compliqué, mais il parait que c’est pour la bonne cause :)
On n’aura plus besoin d’avoir un marqueur différent pour les parties http et https d’un site. La gestion du protocole est traitée en javascript.

De nouvelles fonctions font leur apparition.
_trackVisit par exemple, permettra de tracker les événement (téléchargements, AJAX, Flash , javascript , etc.).
Exemple :
pageTracker._trackVisit(”/homepage/lien1″);
Les avantages de passer au nouveau marqueur versus l’ancien pour le tracking des événements sont selon Google :
Vous pouvez continuer à utiliser urchinTracker pour surveiller les événements Flash et autres actions événementielles sur votre site. Toutefois, l’adoption du suivi des événements génère de nombreux rapports utiles et offre des moyens supplémentaires de les classer en fonction des visiteurs. Vous serez ainsi en mesure de surveiller les actions des internautes de façon multidimensionnelle.
Par exemple, auparavant, vous pouviez uniquement consulter des indicateurs relatifs à la fréquence des événements, tels que le nombre de fois qu’un film était lu sur votre site. Vous pouvez désormais analyser les données de façon plus précise pour répondre à des questions spécifiques à propos de votre contenu basé sur les événements. (…) Le suivi du contenu vidéo vous permet de consulter le nombre de fois que la vidéo a été lue, de comparer la popularité des différents types de vidéo présents sur votre site et de découvrir si les clips audio ou vidéo génèrent davantage de conversions sur votre site
.”
Voir : http://adwords.google.com/support/bin/answer.py?answer=79492&topic=11187

Exemple de code ajouté pour tracker la lecture d’une video :
videoTracker._trackEvent(”Play”);
L’autre avantage est que le tracking de ce type d’évènement ne rajoutera pas une page vue dans les données. Auparavant, il fallait créer des filtres d’exclusion pour éviter de multiplier les pages vues liées à la sur-utilisation du urchinTracker.

Autre nouveauté :
Il est possible de traiter certains mots clés de recherche en tant que sites référents directs et non en tant que mots clés issus du trafic moteur. Pour cela, il faut aujouter au marqueur les lignes suivantes (juste après le “var pageTracker”):
pageTracker._addIgnoredOrganic(”mot cle 1″);
pageTracker._addIgnoredOrganic(”mot cle 2″);
pageTracker._addIgnoredOrganic(”mot cle 3″);

Ce qui peut etre utile notamment pour les url qui sont tapées dans un moteur de recherche plutot que dans la barre d’adresse du navigateur (ce que les internautes font très fréquemment).

Le tracking des transactions change quant à lui de la manière suivante :
Désormais, il faudra appeler des fonctions javascript plutot qu’un formulaire invisible contenant une ligne de transaction et des lignes item.
La fonction transaction est pageTracker._addTrans :
exemple =
pageTracker._addTrans(
“1234″, // Order ID
“Mountain View”, // Affiliation
“11.99″, // Total
“1.29″, // Tax
“5″, // Shipping
“San Jose”, // City
“California”, // State
“USA” // Country
);

Et les fonctions item prennent la forme suivante :
pageTracker._addItem(
“1234″, // Order ID
“DD44″, // SKU
“T-Shirt”, // Product Name
“Green Medium”, // Category
“11.99″, // Price
“1″ // Quantity
);

Pour en savoir plus sur le tracking e-commerce : http://www.google.com/support/googleanalytics/bin/answer.py?answer=55528

Bref, plein de nouveautés pour cette nouvelle mouture du marqueur. Il y en a sans doute d’autres que je n’ai pas encore trouvé en fouillant la doc, plus toutes celles qui ne seront de toutes façons pas dans la doc :P La grande question reste de savoir combien de temps l’ancienne version sera maintenue. Est-ce que Google va forcer les utilisateurs existants à utiliser le nouveau marqueur et quand ? Ce n’est pas anodin de passer au nouveau marqueur lorsque l’on voit la complexité des plans de marquage de certains sites. Bref, on attend avec impatiente une communication officielle de Google pour nous rassurer :)

Edit du 21 décembre 2007 :
La sortie est désormais officialisée et déjà une nouvelle version du marqueur a été releasée pour remédier à des problèmes qui intervenaient avec la plateforme de blogs Blogger (qui appartient à Google…) et sur les serveurs IIS.
Par ailleurs, comme nous l’a remonté Perrine dans les commentaires ci-dessous, l’encodage des mots clés du trafic moteur naturel n’est pas géré correctement par la nouvelle version. En attendant que Google corrige, il est possible de mettre en place des filtres de remplacement permettant de conserver la lisibilité des rapports.

Pour en savoir plus sur la différence entre ga.js et urchin.js